La préparation des données pédologiques

La préparation des données pédologiques

La préparation des données pédologiques

1. Vérification des données

La vérification des données pédologiques avant intégration dans le modèle CSMS est essentielle afin de prévenir d'éventuelles erreurs cartographiques.

Pour cela, les opérations courantes de vérification des données sont les suivantes :

  • Cohérence des limites de profondeurs d'horizons (limite inférieure horizon 1 = limite supérieure horizon 2)
  • Cohérence de conservation de masse (% argile + % limon + % sable = 100%)
  • Vérification et suppression de doublons de profils de sol, de sondages ou d'horizons pédologiques

La vérification des unités de mesures est également un point très important pour assurer une bonne cohérence des représentations cartographiques.

2. Analyse exploratoire

Une analyse exploratoire des données est une étape clé préalable à la spatialisation. Cela permet de d'appréhender l'information sur la variabilité des sols contenue dans le jeu de données et facilite ainsi le choix de l'approche de CSMS à mettre en œuvre.

Les descripteurs statistiques (moyenne, médiane, écart-type, etc.) et histogrammes de valeurs de propriétés de sol ou de classes de sol permettent de caractériser les degrés de variabilités ainsi que la forme. des distributions

En complément, l'analyse variographique permet d'apprécier si les variations de propriétés se produisent sur de courtes ou de longue distances. Elle permet également d'estimer a priori la part de variabilité spatiale des sols qui pourra être modélisées à partir du jeu de données utilisé.

Enfin, la représentation spatiale des sites selon les valeurs de la variable étudiée offre une première visualisation qui peut aider à émettre des hypothèses sur les facteurs de variations à considérer.

3. Mise en forme des données

Compte tenu des variations des propriétés de sol avec la profondeur, il est important de cartographier les propriétés de sol pour une profondeur donnée. Les données d'observations du sol étant recueillies à des profondeurs variables, leur utilisation pour cartographier une propriété de sol à une profondeur donnée passe par leur harmonisation préalable, c'est à dire leur interpolation pour des intervalles de profondeur fixes .

Le programme international de cartographie numérique des sols, GlobalSoilMap, a défini des intervalles de profondeurs à appliquer dans l'élaboration de produits CSMS afin d'homogénéiser l'utilisation de ces produits autour du globe.

Les intervalles de profondeur définis sont : 0-5 cm, 5-15 cm, 15-30 cm, 30-60 cm, 60-100 cm et 100-200 cm.

Une fois que cette étape a été réalisée, les données pourront être intégrées dans un modèle CSMS.

Bishop, T.F.A., McBratney, A.B. and Laslett, G.M., 1999. Modelling soil attribute depth functions with equal-area quadratic smoothing splines. Geoderma, 91(1-2), pp.27-45.

4. Echantillonnage

La qualité des résultats d'une approche de CSMS est fortement liée à l'aptitude d'un ensemble de sites avec mesures et observations de sol à bien couvrir la variabilité d'une zone d'étude. Dans le cas où on dispose de moyens pour mesurer et observer le sol sur de nouveaux sites ou pour compléter des échantillonnages existants, il convient de bien raisonner l'emplacement des sites observés. Pour cela, plusieurs méthodes numériques de conception  d'échantillonnages peuvent être mobilisées. 

fleche

 

Vers la préparation des covariables

Date de modification : 05 décembre 2022 | Date de création : 07 juillet 2022 | Rédaction : webmestre